Si vous êtes à la recherche de votre futur VPN, alors vous avez certainement croisé le terme de kill switch au cours de votre... Le bouton kill-switch du VPN : qu’est-ce que c’est ? A quoi ça sert ?

Si vous êtes à la recherche de votre futur VPN, alors vous avez certainement croisé le terme de kill switch au cours de votre prospection. Instinctivement, on comprend qu’il s’agit d’une sorte d’arrêt d’urgence. Oui mais de quoi au juste ? Après tout, les VPN sont réputés pour leur fiabilité ! Du coup, on est en droit de se demander ce à quoi sert le kill switch et surtout s’il s’agit d’une fonctionnalité indispensable. Voyons cela !

VPN : le kill switch, c’est quoi ?

Pour comprendre ce qu’est un kill switch, rappelons rapidement comment fonctionne une connexion VPN . Comme vous le savez sûrement, VPN est l’acronyme de Virtual Private Network, ce qui signifie : réseau virtuel privé. Finalement, tout est dit dans le nom : le VPN permet de surfer sur un réseau parallèle protégé.

De ce fait, vos données ne circulent plus jusque vers les serveurs DNS de votre Fournisseur d’Accès Internet (=FAI), mais vers les serveurs DNS de votre fournisseur VPN. Autrement dit, votre IP réelle est masquée par une autre, attribuée par votre VPN. La plupart du temps vous pouvez choisir le serveur de votre choix et donc votre IP. En plus de vous rendre anonyme, le VPN va crypter vos données. Ce qui va les rendre totalement invisibles car inutilisables.

Grâce à ces deux mesures, vos données voyagent dans une sorte de tunnel privé dont vous êtes le seul à connaître l’entrée et la sortie. Le problème, c’est que rien n’est parfait et que parfois la connexion avec le serveur de votre VPN est interrompue. Lorsque cela arrive, vos données se retrouvent automatiquement sur le réseau public et vous n’êtes plus protégé par votre VPN. Pour éviter que cela se produise, la plupart des VPN proposent une fonction kill-switch, laquelle intervient en cas de coupure de connexion.

Concrètement, si votre VPN détecte que vos données ne voyagent plus vers l’un de ses serveurs alors il coupe le flux en cours. Aucune requête ne sortira temps que sa destination ne sera pas sécurisée vers l’un des serveurs de votre VPN. Dans la plupart des cas tout cela se produit en quelques secondes, sans que vous ne le sachiez.

Pour en savoir plus sur le VPN et son fonctionnement, n’hésitez pas à consulter cet article : Les avantages d’un VPN. 

Quelles sont les causes d’une perte de connexion VPN ?

Comme je vous le disais, la fonction kill switch intervient lorsque la connexion VPN est interrompue. Mais dans quels cas cela se produit-il ? Tout d’abord, il faut savoir que ces coupures ne sont pas liées à la qualité de votre VPN. En effet bien souvent il s’agit d’un mauvais paramétrage des réglages.

  • Votre antivirus ou pare-feu ne détecte pas l’application VPN comme faisant partie du système. Du coup il lui coupe tout accès. Pour y remédier c’est très simple, il vous suffit d’autoriser votre VPN à accéder au réseau.
  • La puissance de votre connexion wifi est trop faible. Elle est détectée comme une coupure au réseau VPN. Attention, on ne parle pas ici de vitesse de connexion mais bel et bien de puissance du signal.
  • Parfois le protocole par défaut de votre réseau entre en conflit avec votre VPN car il rend la connexion instable. Essayez de passer au protocole UDP.

kill switch du VPN

Lorsque votre VPN se déconnecte pour une raison connue, il est facile de remédier à la situation. Mais parfois la connexion subit des micro-coupures indétectables, par exemple lorsque votre réseau est faible. C’est là où votre sécurité est remise en cause car vous continuez de surfer, comme si de rien n’était alors que vous n’êtes plus anonyme.

Pourquoi le kill switch est une fonctionnalité importante d’un VPN ?

Comme vous l’aurez compris, la fonction kill switch est là en cas de faille de votre VPN. Choisir un VPN sans kill switch revient presque à être aussi vulnérable que sans protection ! A ce sujet, lisez notre avis concernant le VPN d’Avast, il est proposé avec l’option kill switch.

Comme je vous le disais à l’instant, il arrive que votre connexion VPN soit perdue pour quelques secondes. Cela est suffisant pour que vos informations soient redirigées vers le réseau public et vous ne le saurez même pas ! Par contre, soyez sûr que les utilisateurs malveillants attendent ce moment opportun pour récupérer vos informations ou pour s’infiltrer.

Si vous faîtes le choix d’un VPN payant, alors votre investissement risque d’être en vain ! Ce serait tout de même dommage de ne pas profiter de tous les avantages du VPN simplement pour une fonctionnalité de sécurité. D’autant qu’il s’agit très rarement d’une option payante. Pour en profiter, il vous suffit tout simplement de bien choisir votre VPN.

Note :

Finalement le kill switch est une fonctionnalité qui vient compléter l’action du VPN. C’est elle qui vous assure une sécurité complète et c’est pour cela qu’elle est totalement indispensable. Sans kill switch, vous ne serez jamais sûr à 100% que votre connexion n’ait pas subit de fuites.

Dans quels cas dois-je activer le kill switch de mon VPN ?

Dans la grande majorité des cas, le kill switch de votre VPN sera actif par défaut. En effet cela n’affectera pas la performance de votre connexion. Etant donné qu’une coupure peut survenir à n’importe quel moment, autant être tout le temps protégé par cette fonctionnalité ! C’est pour cela que si votre kill switch n’est pas actif, je vous recommande vivement de le faire manuellement dès l’installation de votre VPN.

Certains internautes utilisent l’anonymat pour télécharger en P2P et bien souvent, ils préfèrent désactiver leur kill switch. Et oui, parce que si le kill switch s’active et coupe le flux de données, alors le téléchargement est interrompu. Il faudra tout recommencer.

D’abord, rappelons que ce type de téléchargement est puni par la loi. Vous encourez 300.000 € d’amande et 3 ans de prison. Mais dans le cas où vous preniez tout de même ce risque, je vous recommande d’activer votre kill switch, quitte à devoir le reprendre en cas de problème. En effet lors de ses interruptions le risque d’être victime d’une cyber attaque est d’autant plus important !

Bref, vous l’aurez compris, pour plus de tranquillité d’esprit mieux vaut toujours avoir l’option kill switch activée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *