Que l’on soit journaliste, dissident politique, chercheur ou simple internaute, les données personnelles sont la proie de nombreuses organisations. Robots, cookies, traceurs, hackers et... Etre anonyme sur internet : surfer anonymement et sans laisser de traces, comment faire ?

Que l’on soit journaliste, dissident politique, chercheur ou simple internaute, les données personnelles sont la proie de nombreuses organisations. Robots, cookies, traceurs, hackers et bien d’autres, cherchent et collectent la moindre information. Du coup, de plus en plus d’utilisateurs souhaitent pouvoir surfer anonymement et garder le contrôle sur leur vie privée.

Dans cet article, nous allons voir qu’il est possible de naviguer sur internet sans laisser de traces.

Quel est l’intérêt de surfer anonymement ?

Internet, comment ça fonctionne ?

Pour comprendre l’intérêt de surfer anonymement, je pense qu’il faut d’abord comprendre le mécanisme du réseau internet. J’imagine que vous avez déjà entendu parler de la fameuse adresse IP. C’est une suite de 32 bits qui vous est attribuée par votre Fournisseur d’Accès Internet (FAI).

Elle est unique et correspond à un seul appareil. C’est à dire que si vous avez plusieurs ordinateurs connectés sur le même réseau, chacun d’entre eux auront leur propre IP. L’adresse IP peut donner des renseignements précis sur l’appareil en question. Comme la géo-localisation, mais aussi son système d’exploitation, le navigateur utilisé ou le FAI. Et ce n’est pas tout.

Chaque fois que vous saisissez une requête, vous envoyez votre IP au serveur DNS de votre FAI. Le serveur DNS est une sorte de répertoire de l’ensemble des contenus que l’on trouve sur internet. Vous êtes obligé de passer par l’un d’entre eux. Mais il existe des milliers de serveurs DNS dans le monde ! Pour que votre machine sache vers lequel aller (celui auquel vous payez l’accès, donc celui de votre FAI) et bien elle se sert de son IP, laquelle est attribuée par votre FAI.

Voilà pourquoi votre FAI connait toute votre activité sur internet ! Selon la législation du pays en question, ces données seront stockées et éventuellement partagées. Les gouvernements des pays en question invoquent la sécurité nationale comme justification.

Note :

En France, les données stockées ne sont pas facilement accessibles par des organisations tierces. Au contraire aux Etats-Unis, le « Patriot Act » autorise les autorités à consulter ces bases de données librement.

Que se passe t-il lorsque je me connecte sur internet ?

Mais votre FAI n’est pas le seul à connaître votre activité sur internet. Vos données sont convoitées par de nombreux  organismes, le plus souvent à des fins commerciales.

Vous avez certainement remarqué que depuis quelques années tous les sites vous informent qu’ils utilisent des cookies. Nous sommes d’ailleurs nombreux à cliquer machinalement sur « j’accepte », habitués à voir le petit biscuit. En réalité ce clic n’est pas si anodin que ça puisque vous donnez votre accord pour tout ce que vous faîtes sur le dit site soit collecté, analysé puis partager ou vendu.

Le cookie sait par exemple que vous avez cherché une recette light de lasagne. les outils d’analyse peuvent donc en déduire qu’un produit amincissant est susceptible de vous intéresser. Votre navigateur aussi, en dit long sur vous. Tout comme vos mail. Par exemple si vous parlez de vous acheter une nouvelle voiture dans un courrier, attendez-vous à recevoir des suggestions publicitaires en relation.

Et puis il y a autre chose qui se passe lorsque vous-vous connectez. Le contenu auquel vous accédez dépendra de l’endroit où votre IP est enregistrée. Par exemple si vous êtes en Chine, votre IP se connectera au serveur du FAI chinois et vous ne pourrez pas accéder à Facebook car ce réseau social est censuré dans le pays. Les fans de Netflix le savent aussi : le contenu de Netflix US n’est pas le même que dans l’hexagone.

Et puis, ceux qui achètent sur internet s’en sont aussi rendu compte. Par exemple, un billet d’avion acheté avec une IP hébergée en France n’a pas le même prix qu’un billet acheté avec une IP enregistrée en Argentine. Cela, malgré le fait que vous choisissiez la même compagnie, le même vol, le même voyageur et que vous faîtes l’achat en simultané dans les deux pays. .

Comment être anonyme sur internet ?

Dans la plupart des pays et pour la majorité des internautes, naviguer sur internet sans protection revient à recevoir des centaines de spams, à payer leur billet d’avion quelques euros de plus et fuir les spoilers de leur série préférée. Ce n’est pas grave en soit. Mais puisqu’il existe des manières de surfer anonymement, pourquoi s’en priver ?

être anonyme sur internet

Le mode incognito permet-il vraiment de surfer anonymement ?

Si vous avez déjà discuté de l’anonymat sur internet autour de vous, vous êtes forcément tombé sur celui qui vous dit « mais, pourquoi tu n’actives pas le mode incognito ? » Il vous explique que c’est tout bête et que c’est génial parce que vous devenez totalement invisible. C’est vrai que le mode incognito est extrêmement simple d’accès. Il suffit d’aller dans le menu de votre navigateur préféré et de cliquer sur « ouvrir une nouvelle fenêtre en mode incognito ». C’est tout.

Le mode incognito n’enregistre pas d’historique et peut parfois même bloquer les cookies des sites que vous visitez. Mais de là dire que vous surfez anonymement … Il y a un gouffre. Par exemple votre IP reste la même. Et les cookies ne sont pas les seuls outils dont disposent les sites pour vous piquer des informations.

Bref, le mode incognito, c’est bien si vous partagez votre ordinateur avec quelqu’un et que vous ne voulez pas qu’il connaisse les sites que vous consultez. Pour surfer anonymement, c’est pas le top.

Le serveur proxy : un anonymat fragile.

Parmi les solutions d’anonymat les plus populaires, il y a le fameux proxy. Pour faire simple, le proxy fait office d’intermédiaire entre vous et le site visité. C’est à dire que lorsque vous faîtes une recherche, vous envoyez votre proxy à votre place. Cela revient à changer votre IP et donc à brouiller votre identité. Du coup, vous restez dans l’ombre de l’anonymat.

Le principe est bien et certains proxy sont même très sophistiqués. Attention aux proxy gratuits ou intégrés à votre navigateur, la qualité n’est pas toujours au rendez-vous. Mais quoi qu’il en soit vos données circulent sans chiffrage entre vous, votre proxy et le réseau. En cas d’interception, finit l’anonymat !

Le proxy est bien plus complet que le mode incognito, mais il y a mieux pour surfer anonymement.

Les VPN : la solution la plus complète pour surfer anonymement sur la toile.

Tout le monde vous le dira, le VPN ou Virtual Private Network est la solution la plus complète pour surfer anonymement. Alors, un VPN, qu’est-ce que c’est ? Et bien c’est un logiciel qui va agir à la fois sur votre IP et à la fois sur vos données qui circulent.

Pour ce faire, il va d’abord vous fournir d’autres serveurs DNS auxquels vous connecter. C’est à dire qu’au lieu d’avoir une IP attribuée par votre FAI, c’est votre VPN qui vous la fournit. Du coup, votre FAI ne peut plus savoir quels sites vous visitez. Ce qui fait déjà un problème en moins.

Et puis comme je vous le disais, le VPN permet également de chiffrer vos données. Concrètement tout ce qui circulent depuis votre machine est codé dans un language incompréhensible. Cela le rend invisible aux yeux des différentes technologies utilisées pour collecter des informations. Deuxième problème réglé.

Vous l’aurez compris, le VPN fournit une solution vraiment complète, d’autant qu’elle n’altère pas la qualité de votre connexion.

Si vous souhaitez en savoir d’avantage, je vous recommande de lire : pourquoi utiliser un VPN ainsi que : qu’est-ce qu’une connexion VPN ?

Certains VPN sont gratuits, d’autres sont payants. Vous pouvez d’ailleurs jeter un coup d’oeil du côté d’Avast VPN (voir notre avis). Pour ce genre de chose, on aurait plutôt envie de se tourner vers un logiciel payant … On dit souvent que « si c’est gratuit c’est que c’est vous le produit« . Mais ce n’est heureusement pas toujours vrai. Il existe de très bons VPN gratuits et certains sont même disponibles en plugin comme les VPN pour Chrome.

Quel que soit le VPN que vous choisissez, assurez-vous que celui-ci ne stocke pas à son tour votre activité sur internet ! Ne vous en tenez pas aux arguments de vente et allez chercher la réponse dans la politique de confidentialité.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *